Activités Attraits Aires Protégées


Les aires protégées de la région Nord du pays lui ont assuré un essor écotouristique important. Lacs, lagunes, volcans, fleuves et cascades permettent au visiteur de profiter pleinement des charmes de la nature. Caractérisée par une pluviosité très importante, cette région recèle des plaines fertiles et des forêts humides toujours vertes, garantissant ainsi aux oiseaux aquatiques, aux reptiles, aux mammifères et au préhistorique poisson gaspar, des sanctuaires naturels de premier ordre pour les observateurs de faune sauvage.

Les fleuves qui sillonnent la région, tels que ceux de Peñas Blancas, San Carlos, Toro, Puerto Vigo et Sarapiquí, constituent de magnifiques plate-formes d'observation pour les pagayeurs qui veulent goûter aux joies de l鈥檃venture. Certains de ces cours d鈥檈au eux sont d鈥檃illeurs hautement estimés pour la navigation. Cette région englobe le canton de Sarapiquí, reconnu comme un site de recherche scientifique pour sa riche biodiversité ; il constitue également le dernier refuge d鈥檈spèces menacées comme la perruche verte. Enfin, les foires typiques des villages de la région (turnos) sont célèbres pour leurs concours de rodéo ainsi que pour leurs ventes aux enchères de bétail.

 
ACTIVITÉS

Les activités touristiques de la région du Nord sont variées. Elles sont en grande partie liées à l鈥檃venture et à la nature:

RANDONNÉES À CHEVAL

Les randonnées à cheval sont très prisées dans la région, notamment à Tilarán, Fortuna, Bajo del Toro, Caño Negro et Puerto Vigo de Sarapiquí. De fait, plusieurs tours organisés spécialisés dans la découverte de sites d鈥檌ntérêt utilisent ce mode de locomotion.

PROMENADES À PIED

Une infinité de randonnées pédestres permettent d鈥檃dmirer les beautés de la nature : rivières, volcans, eaux thermales et cascades, etc.

EXCURSIONS EN CANOT

Plusieurs cours d鈥檈au permettent d'apprécier la beauté des paysages et d鈥檕bserver la faune et la flore. Citons par exemple Río Frío, San Carlos, Sarapiquí, et Puerto Vigo.

CYCLISME RÉCRÉATIF

Plusieurs chemins, invitant à l鈥檃venture ou à la détente, peuvent être parcourus à vélo classique ou en vélo tout terrain. La cascade de Fortuna, les plantations agricoles, le volcan et le barrage Arenal, ainsi qu鈥檜n chemin qui relie Fortuna à Monteverde sont, parmi les circuits les plus pittoresques, les plus recommandés.

DEGUSTATION CULINAIRE

La cuisine traditionnelle costaricienne est servie dans les cafétérias et les restaurants de plusieurs villages encore très ruraux ; les marchés locaux comme ceux de Ciudad Quesada et de Tilarán ainsi que certains hôtels offrent également plusieurs plats typiques.

VISITE ET OBSERVATION DE GROTTES

Le système de grottes le plus important et accessible de la région du Nord se trouve à proximité du village de Venado. A l鈥檃ttrait de l鈥檃venture, s鈥檃joute une meilleure connaissance de l鈥檋istoire de la formation des stalactites et des stalagmites, ainsi que d鈥檃utres phénomènes géologiques.

L鈥橭BSERVATION DE LA FAUNE (OISEAUX ET PAPILLONS) ET DE LA FLORE

La diversité des aires publiques protégées permet d鈥檃dmirer l鈥檈xtraordinaire richesse naturelle de la région. Citons par exemple les Parcs Nationaux de l鈥橝renal et de Juan Castro Blanco, les Refuges de Vie Sauvage de Caño Negro et de Bosque Alegre, auxquels viennent s鈥檃jouter d鈥檃utres sites protégés privés tels que le Jardin Botanique Danaus, la Station Biologique La Selva, Selva Verde, et la Réserve de la Tirimbina, pour n鈥檈n citer que quelques-uns.

EN ROUTE VERS L鈥橝VENTURE : SENTIERS NATURALISTES, PONTS SUSPENDUS ET CIME DES ARBRES

Dans plusieurs communautés, des agences touristiques et de loisirs ont instauré des infrastructures permettant au visiteur de s鈥檃donner aux joies de l鈥檃venture : ponts suspendus, sentiers naturalistes ou aventures sur la cime des arbres attendent le visiteur, notamment à Fortuna, La Virgen et Puerto Vigo de Sarapiquí.

PHOTOGRAPHIE

La diversité du patrimoine naturel et culturel, la richesse de la faune et de la flore, les cascades, les rivières, les volcans, les champs de canne à sucre, les plantations de café, les exploitations d鈥檃nanas, les fermes d鈥élevage et les laiteries, sont autant d鈥éléments à photographier.

LES ACTIVITÉS CULTURELLES

Tout au long de l鈥檃nnée, plusieurs activités liées à la vie religieuse, sportive et civique sont organisées. Des foires permettent également de recueillir des fonds pour le développement communal.

  • JANVIER.
    Dernière semaine. Défilé de chars et de charrettes en l鈥檋onneur de San Bosco, Saint Patron de Fortuna.
  • FÉVRIER.
    Première et deuxième semaine. Fêtes Civiques, Fortuna.
    Dernière semaine. Fêtes Civiques, Tilarán.
  • AVRIL.
    11. Acte civique en l鈥檋onneur de Juan Santamaría.
    Expo San Carlos, Foire au Bétail à Platanar de San Carlos.
  • MAI.
    Dernier week-end. Foire Exposition Touristique, Sarapiquí.
  • JUIN.
    13. Fêtes Patronales en l鈥檋onneur de Saint Antoine, Saint Patron de Tilarán.
  • AOÛT.
    24. Journée des Parcs Nationaux.
  • SEPTEMBRE
    14. Défilé aux lampions.
    15. Jour de l鈥橧ndépendance du Costa Rica.
  • OCTOBRE.
    4. Fêtes Patronales en l鈥檋onneur de Saint François d鈥橝ssises, Los Chiles.
  • NOVEMBRE.
    4. Fêtes Patronales en l鈥檋onneur de San Carlos Borromeo, San Carlos.
  • DECEMBRE.
    24. Nuit de Noël.
    25. Noël.
    Toute l鈥檃nnée. Tous les trois mois, à la pleine lune, observation du rituel religieux de Palenque Tonjibe, San Rafael de Guatuso.

ECOTOURISME

Les activités et services d鈥écotourisme de la région Nord proposés comme formule de tourisme rural sont les suivants :

El Albergue Heliconias : situé à Bijajua de Upala, à 3 kms du Banco Nacional de Costa Rica.
Activités : ferme aux papillons, sentiers pédestres, ponts suspendus en forêts, visite du trapiche (fabrique artisanale de sucre de canne), Río Celeste, cascades (Río Bijajua, Laguna Danta, Río Celeste), observation d鈥檕iseaux.

El Albergue La Catarata : situé à 3 kms du centre de Fortuna, San Carlos.
Activités : visite de plusieurs sites touristiques de la région, excursion à la cascade de Fortuna, eaux thermales du Río Tabacón, visite du Parc National Arenal, grottes de Venado, randonnées à cheval jusqu鈥à Monteverde.

L鈥橝lbergue San Juan : situé à 46 kms de Aguas Zarcas dans la localité de La Gloria, permet d鈥檃pprécier la vie rurale et les ressources naturelles.
Activités : parcours guidés dans la forêt humide, observation d鈥檕iseaux, visite de plantations médicinales, visite de la laiterie.

La Estación Biológica Poco Sol : située à 12 kms à l鈥檕uest de la localité de Tigra de San Carlos.
Activités : sentiers pédestres en forêts primaires et secondaires, visite d鈥檜ne lagune de 3,8 hectares, cascades, eaux thermales, observation de fumerolles.

L鈥 Albergue y Refugio de Vida Silvestre Bosque Alegre : situé à 6 kms de la localité de Cariblanco de Sarapiquí. Pour y accéder, compter un véhicule tout terrain car le chemin n鈥檈st pas asphalté.
Activités : promenades, observation de la faune et de la flore dans la forêt tropicale humide sur le sentier qui mène aux lagunes, pêche et promenades en canot.


ATTRAITS

LA LOCALITÉ DE TILARÁN

Canton de la province du Guanacaste, Tilarán est une localité très pittoresque dénommée 芦 ville ou port de nombreuses eaux 禄. Ses rues sont larges et son architecture de type rural. Perchée sur la Sierra de Tilarán à une altitude de 561 mètres, Tilarán jouit d鈥檜n climat aux températures fraîches. Sa topographie irrégulière découvre d鈥檃gréables paysages. Une grande diversité de commerces et d鈥檃ménagements touristiques est mise à disposition des touristes. Les sites touristiques intéressants à visiter sont ceux du mont San José et du volcan Pelado dont la vue, qui donne sur une bonne partie de la pampa du Guanacaste, est impressionnante. Tilarán est le point de départ d鈥檈xcursions à Monteverde, Fortuna, le volcan et le barrage de l鈥橝renal, ainsi que le reste de la Province du Guanacaste.

L鈥橢NERGIE ÉOLIENNE A TILARÁN

La région de Tilarán est devenue, au cours de ces dernières années, un haut lieu d鈥檈xploitation de l鈥énergie éolienne (obtenue grâce à la force du vent). Les installations des gigantesques tours sont impressionnantes. Plusieurs projets sont en cours à Tierras Morenas. D鈥檃utres ont vu le jour. Le dernier d鈥檈ntre eux, celui de Tejona, a été mis sur pied grâce à l鈥橧nstitut Costaricien d鈥橢lectricité (ICE).

LE BARRAGE DE L鈥橝RENAL

Situé à 546 mètres au-dessus du niveau de la mer, ce lac artificiel occupe une superficie de 87,8 kms2. Idéal pour les promenades en barques, spécialement aménagées pour les touristes, la pratique de la pêche ou du ski nautique, ce lac est également très prisé par les véliplanchistes ; c鈥檈st en effet l鈥檜n des seuls endroits du pays où les vents atteignent des moyennes de 72 kilomètres heure, permettant des conditions idéales pour la pratique de ce sport.

LA LAGUNE DE COTE OU COTER

Située à 680 mètres d鈥檃ltitude, cette lagune a un diamètre d鈥檈nviron 1 kilomètre. Plusieurs scientifiques costariciens pensent qu鈥檌l s鈥檃git d鈥檜n cratère, étant donné ses caractéristiques géologiques. Actuellement, la lagune est utilisée à des fins récréatives et touristiques ; on peut y faire des promenades en canot ou même, y pratiquer la pêche artisanale.

LE VOLCAN ARENAL

Le volcan Arenal est situé à 7 kms de Fortuna et s鈥étend sur 33 kms2. En constante activité depuis le 29 juillet 1968, il découvre deux paysages totalement différents : l鈥檜n, couvert d鈥檜ne végétation exubérante abritant une grande diversité de faune sauvage ; l鈥檃utre, aride et hostile en raison des coulées de lave et de pierres provoquées par de constantes éruptions. Celles-ci sont observables de jour comme de nuit et font de ce volcan la principale attraction touristique de la région.

LE RÍO TABACÓN

A proximité du volcan Arenal, Tabacón est devenue un attrait touristique supplémentaire de Fortuna grâce à l鈥檃ménagement de ses berges. A une température de 37 degrés C潞, les eaux thermales de Tabacón sont particulièrement recommandées pour la détente musculaire, le nettoyage de la peau et l鈥élimination du stress. Plusieurs entreprises installées aux alentours offrent divers aménagements permettant notamment d鈥檃ccéder à des bassins aux températures variées, au milieu de jardins magnifiques entourés de forêt tropicale.

LE VOLCAN CHATO

Le volcan Chato est situé au sud-est de l鈥橝renal, à une altitude de 1140 mètres au-dessus du niveau de la mer. Son cratère, de 550 mètres de diamètre, baigne dans une imposante lagune bordée d鈥檜ne exubérante végétation. Son escalade n鈥檈st pas une mince affaire, mais l鈥檃scension est compensée par l鈥檕bservation de la forêt environnante, la faune ornithologique, et une vue splendide sur les plaines du Nord et le volcan Arenal.

CASCADE LA FORTUNA

Situé à 5,5 kms de Fortuna, c鈥檈st l鈥檜n des sites les plus remarquables de la région. On y accède par un sentier très abrupt d鈥檕ù l鈥檕n peut contempler une cascade de 70 mètres de haut. Les fonds recueillis par l鈥檃ssociation qui gère les droits d鈥檈ntrée à la cascade servent au développement de plusieurs projets sociaux et activités communautaires.

LOCALITÉ DE FORTUNA

Les habitants de la communauté de Fortuna, située à 253 mètres d鈥檃ltitude, font preuve d鈥檜n grand esprit d鈥檈ntreprise. Ils ont en effet transformé un secteur à vocation agricole en une zone commerciale et touristique florissante. Le village découvre des paysages agréables dont les plus impressionnants sont les cônes parfaits du volcan Arenal et son inséparable Cerro Chato. Fortuna constitue un important point de départ vers Caño Negro, les grottes de Venado, Monteverde et Tilarán. Les visiteurs peuvent également y trouver une grande panoplie de services ainsi qu鈥檜ne grande gamme de produits touristiques.

LES GROTTES DE VENADO

Découvert en 1962 à 3 kms du village de Venado, cet ensemble de grottes dont beaucoup n鈥檕nt pas encore été explorées, possède des caractéristiques géologiques tout à fait uniques. Parcourir ces galeries, longues d鈥檈nviron 2000 mètres, est un passage obligé des aventuriers et des amoureux de la nature. Aménagées pour être faciles d鈥檃ccès, la plupart d鈥檈ntre elles peuvent être actuellement visitées. Plusieurs agences touristiques de la région proposent des visites guidées.

SAN RAFAEL DE GUATUSO

San Rafael est le chef-lieu du canton de Guatuso. Située à 50 mètres d鈥檃ltitude sur les rives du Río Frío, cette petite ville offre aux touristes différents services commerciaux et touristiques, notamment des visites à des sites intéressants tels que ceux de Caño Negro et les territoires indigènes de Margarita, Tonjibe et El Sol. Des excursions en rivière sont également proposées.

LA RÉSERVE INDIGÈNE DE MALEKU

Il y a plusieurs siècles, les Malekus (de la branche des Chibchas) étaient répartis en 23 villages, or. Au cours de ces cent dernières années, la population a beaucoup diminué. De nos jours, il ne reste plus que trois palenques (villages indigènes typiques) : El Sol, Margarita et Tonjibe, tous situés à six kilomètres de San Rafael de Guatuso. Environ 600 Malekus y vivent actuellement. Leurs principaux besoins sont des terres qui puissent leur permettre de continuer à cultiver des plantes médicinales, et la réparation des ponts et chaussées menant à leur communauté.

De manière générale, les Guatusos se caractérisent par les aspects suivants : conservation de leur langue, préservation de leurs propres rituels d鈥檈nterrement, chants spécifiques, préparation caractéristique des aliments, éducation des enfants particulière, manière typique de porter les charges, usage du tambour, de l鈥檃rc et des flèches, utilisation de hamacs et fabrication de sacs en fibres végétales.

L鈥檜ne des traditions malekus est la pêche à la tortue dans les lagunes de Caño Negro. Ce groupe ethnique croit au dieu Javara, le dieu des tortues, qui va leur donner de quoi se nourrir, les protéger, guider leur embarcation dans la bonne direction ; s鈥檌ls reviennent bredouille, c鈥檈st qu鈥檌l en est de la volonté de Javara. La chasse à la tortue a lieu entre les mois de mars et avril. Tout le monde y participe: les hommes comme les femmes, les jeunes comme les anciens. L鈥檃ctivité dure environ quinze jours. Equipés de filets et approvisionnés en nourriture (café, sucre et riz, notamment), ils partent dès l鈥檃ube pêcher et chasser la tortue, l鈥檌guane, le paca, le singe rouge, et le tigre, principalement. A la tombée de la nuit, ils construisent des huttes à base de feuilles et de palmiers qui leur servira d鈥檈ndroit pour dormir.

A leur retour, quelques familles indigènes les accueillent en musique et leur offrent de la chicha (boisson alcoolisée à base de maïs). Le voyage prend alors des allures de fête ; la viande rapportée est partagée avec les voisins.

Il existe en outre d鈥檃utres expressions artistiques. Citons par exemple les danses napuratengeo et nakikonarájari, qui regroupent aussi bien les hommes que les femmes, qui dansent tous de la même manière. Au rythme des flûtes, des tambours, des maracas et des cantiques, une voix principale dirige le chant ; le reste de l鈥檃ssistance lui répond en choeur. Tous les participants se tiennent par la main en formant une longue file, font trois ou quatre pas en avant, lèvent un pied et les mains, puis reculent à leur place initiale. Les mêmes mouvements sont répétés plusieurs fois de suite. Les flûtes qui accompagnent ces danses sont différentes de celles utilisées pour les activités funéraires.

Lors d鈥檜ne autre cérémonie, les indigènes malekus dansent, prient et font preuve d鈥檜ne profonde dévotion en implorant leur dieu pour que la nature et l鈥檃venir leur soient cléments. Célébrée l鈥檃près-midi, une fois tous les trois mois ou à une date précise coïncidant presque toujours avec la pleine lune, cette cérémonie n鈥檃ccepte que les hommes ; aucune femme n鈥檡 est admise. Les indigènes y invoquent le Grand Esprit et lui demandent de satisfaire leurs besoins spécifiques. Dix d鈥檈ntre eux dirigent le rite tandis que l鈥檃ssemblée, debout la plupart du temps, s鈥檃genouille de temps à autre dans un acte de profonde solennité.

Grand Esprit, pourquoi as-tu permis tant d鈥檈rreurs commises contre notre Mère Nature?

Ô, Grand Esprit, nous n鈥檈ntendons plus le rugissement du jaguar ni le sifflement de faucon.

Nos visages ne reçoivent plus la rosée du matin ; nous ne sentons plus le parfum des fleurs des champs. Nos frères les animaux ne sont plus, ni nos soeurs les oiseaux. Pourquoi sont-ils partis ?

Les plantes médicinales ont disparu, elles aussi. Pourquoi ? Pourquoi les eaux ne coulent-elles plus dans les lits des rivières ?

Ô, Grand Esprit, toi qui nous a maintenus sur ces terres pendant tant de siècles, tu es l鈥檕bjet de nos chants et de nos prières ; nous nous inclinons devant toi et élevons nos voix pour que tu puisses entendre nos prières.

RÍO CELESTE

L鈥檜ne des visites les plus attrayantes, à ne surtout pas manquer, est l鈥檈xcursion au Río Celeste qui combine à la fois aventure, observation de la nature et activités géologiques de la zone. Le site dénommé Teñidero où les eaux transparentes 芦 se teignent 禄 naturellement d鈥檜ne couleur bleu turquoise, est tout à fait remarquable. Une promenade en forêt conduit à une extraordinaire cascade qui, comme le Río Celeste, se trouve au milieu d鈥檜n paysage impressionnant.

VILLE LOS CHILES

Cette localité est située à 43 mètres d鈥檃ltitude sur les rives du Río Frío. Le commerce et les services en général y sont bien développés. Des canots ou des barques peuvent être loués pour aller visiter Caño Negro, admirer le paysage en remontant une partie de la rivière, ou tout simplement, aller pêcher dans ses eaux poissonneuses. Il est également possible de visiter la ville de San Carlos de Nicaragua, connaître le lac de Nicaragua ou bien visiter le Château sur les bords du fleuve San Juan.

COURS D鈥橢AU SAN CARLOS

Long de 148 kms, ce cours d鈥檈au est navigable sur environ 60 kms. Avec les années, les communautés ont su tirer profit des activités économiques qui y sont directement liées. Actuellement, le tourisme est devenu une activité très importante. De magnifiques circuits tels que celui de Boca Tapada - Río San Juan permettent d鈥檕bserver la nature : paysages naturels, oiseaux, caïmans, crocodiles, communautés riveraines, etc.

CIUDAD QUESADA

Chef-lieu du canton de San Carlos, Ciudad Quesada est le point de passage principal de la région Nord du pays. A 100 kms de San José et à 656 mètres d鈥檃ltitude, cette ville en plein essor abrite divers commerces et structures intéressantes telles que le Marché Municipal (Mercado Municipal), où l鈥檕n peut déguster quelques plats typiques. Une grande diversité de commerces et de services touristiques s鈥檕ffre au visiteur. Des excursions touristiques intéressantes à Aguas Zarcas, Venecia, Río Cuarto et Puerto Vigo de Sarapiquí, ainsi qu鈥à Fortuna, au volcan et au barrage de l鈥橝renal sont proposées.

VOLCÁN PLATANAR

Situé à 2183 mètres d鈥檃ltitude et à 8 kms au sud-est de Ciudad Quesada, ce volcan fait actuellement partie du Parc National Juan Castro Blanco. Sa masse imposante est clairement visible depuis plusieurs endroits de Ciudad Quesada.

FOIRE EXPOSITION DE BÉTAIL DE SAN CARLOS

Cette foire exposition a lieu à Platanar de Florencia au mois d鈥檃vril. On y présente le plus beau bétail de la région, en représentation du pays. Les plus belles bêtes récompensent leurs propriétaires. En parallèle, diverses activités sont organisées, parmi lesquelles des parades de chevaux, des concerts, des expositions de véhicules, etc.

ZOO LA MARINA, PALMERA

Situé sur la Marina du district de Palmera, entre Ciudad Quesada et Aguas Zarcas, ce zoo abrite plus de 200 espèces d鈥檕iseaux, de mammifères et de reptiles. Des programmes de protection animale et de reproduction d鈥檜ne faune en voie d鈥檈xtinction y sont développés.

LAGUNE DE RÍO CUARTO

A 400 mètres d鈥檃ltitude, cette lagune est située à 8 kms de San Miguel de Sarapiquí, sur la route de Venecia. Sa superficie est de 40 hectares et sa profondeur d鈥檈nviron 75 mètres. Plusieurs scientifiques soutiennent que la lagune occupe un cratère volcanique. Sa riche biodiversité en fait un lieu très intéressant d鈥檜n point de vue géologique, biologique et touristique.

LOCALITÉ DE BAJO DEL TORO

Située à 1442 mètres d鈥檃ltitude, cette localité est idéale pour les âmes bucoliques : rivières, cascades, réserves naturelles et paysages agricoles. Des projets hydroélectriques y sont en cours. Les activités ne manquent pas : promenades à vélo, pêche à la truite, randonnées en montagnes, canyoning, baignades en eaux thermales et observation de la faune et de la flore.

CASCADE DE LA PAZ (鈥淟A PAIX鈥)

Située à proximité des villages de Vara Blanca et de Cinchona sur la route de Sarapiquí, cette cascade d鈥檜ne extraordinaire beauté est couronnée de deux petites chutes d鈥檈au auxquelles vient s鈥檃jouter une autre plus imposante dans un véritable écrin naturel. Mise en valeur par un petit pont de bois considéré comme une véritable 艙uvre d鈥檃rt, la cascade peut être observée depuis les bords de la route. Des sentiers et des belvédères aménagés permettent d鈥檃pprécier un paysage naturel extraordinaire où viennent s鈥檈ntremêler forêt, rivière, cascade et faune sauvage.

CASCADE DE SAN FERNANDO

Située dans la localité de Cinchona, sur la route allant de Varablanca à San Miguel de Sarapiquí, cette cascade, haute d鈥檈nviron 70 mètres, peut être observée depuis le bord de la route. Elle est immergée dans une forêt dense appartenant au Parc National Braulio Carrillo.

CASCADE DE L鈥橝NGE (CATARATA DEL ÁNGEL)

Haute d鈥檈nviron 100 mètres, cette cascade peut être observée depuis un endroit bien précis de la route (localité de La Isla). Seule sa partie supérieure est exposée à l鈥檃ir libre. On peut également y accéder en empruntant un sentier qui longe la rivière Ángel (à proximité de la localité de Cariblanco).

FLEUVE SARAPIQUÍ

Jadis, du temps où les routes n鈥檈xistaient pas encore, le seul moyen de parcourir l鈥橝mérique Centrale était d鈥檈mprunter les eaux du fleuve Sarapiquí. Ses rives offrent un paysage de charme pour qui aime être en harmonie avec la nature. Long de 84 kilomètres, le fleuve Sarapiquí est un endroit idéal pour observer les oiseaux, les singes, les tortues et les caïmans qui peuplent ses rives aux nombreux paysages. Ce parcours touristique permet non seulement d鈥檕bserver la faune et la flore, mais également de visiter le fleuve San Juan, Barra del Colorado et Tortuguero.

LOCALITÉ DE PUERTO VIEJO, SARAPIQUÍ

Chef-lieu du canton de Sarapiquí (province d鈥橦eredia), Puerto Vigo est une petite bourgade très particulière, typique des bords de fleuves, à l鈥檃rchitecture rurale. Entourée de forêts et couverte de plantations agricoles, la localité de Puerto Vigo est également traversée de nombreux ponts suspendus. Ces dernières années, son important essor commercial et touristique en ont fait une destination écotouristique très recherchée, tout particulièrement pour se rendre à plusieurs stations et réserves biologiques voisines.


AIRES PROTEGEES

PARC NATIONAL DU VOLCAN ARENAL

Situé au Nord-est du Costa Rica, entre la cordillère de Tilarán et les plaines de San Carlos, à 15 kms de Fortuna, c鈥檈st l鈥檜n des sites les plus visités de la région septentrionale. Plusieurs sentiers aux noms d鈥橦eliconias (芦 Héliconies 禄), de Coladas (芦 Coulées 禄), de Tucanes (芦 Toucans 禄) et de Los Miradores (芦 Les Belvédères 禄), permettent d鈥檕bserver une grande partie de la faune et la flore présentes dans le Parc ; on peut également observer d鈥檃nciennes coulées de lave. Le Parc occupe une surface de 12124 hectares. Le Parc est aménagé d鈥檜n bureau d鈥檌nformation, d鈥檜n refuge garde-parcs, de sentiers, de téléphones, de toilettes et d鈥檈au potable.

FORÊT ÉTERNELLE DES ENFANTS (BOSQUE ETERNO DE LOS NIÑOS) -STATION BIOLOGIQUE POCO SOL

La Station Biologique de Poco Sol est située sur le versant atlantique de la Cordillère de Tilarán, à 720 mètres d鈥檃ltitude, dans la réserve privée de la Forêt Eternelle des Enfants. Pour y accéder, il faut prendre la route San Ramón-Fortuna. A une cinquantaine de kilomètres, se trouve le bureau de l鈥橝ssociation pour la Protection de Monteverde à La Tigra de San Carlos (Asociación Conservacionista de Monteverde) ; de là, il faut prendre la route en direction de San Miguel de La Tigra (environ 13 kms). Aux alentours de la Station, une dizaine de kilomètres de sentiers s鈥檈nfoncent dans la forêt primaire, secondaire et des pâturages en régénération. On y trouve différents environnements : une lagune de 3.8 hectares, une cascade, des fumerolles et des eaux thermales.

Comme à la Station de San Gerardo, le type de forêt présent dans cette zone est répertorié comme appartenant à la Forêt Pluviale Prémontagneuse ; sa caractéristique est d鈥être toujours verte. Située à une plus basse altitude et à la limite d鈥檜n autre type de forêt, la Station de Poco Sol présente des particularités uniques tant par sa biodiversité que par sa beauté panoramique.

REFUGE DE VIE SAUVAGE CAÑO NEGRO

Caño Negro est un site RAMSAR d鈥檜ne importance mondiale pour la conservation des zones humides. Il est d鈥檜ne importance capitale pour la protection de l鈥檈nvironnement de la région Nord. Son habitat possède une grande variété de faune et de flore, dont de nombreuses espèces sont uniques ou en danger d鈥檈xtinction, comme le gavilán sin ventura (sorte de petit échassier) parmi les oiseaux aquatiques, et le caïman et la tortue parmi les espèces reptiles.

Pendant la saison sèche, le Refuge revêt une importance majeure car il sert de garde-manger à des milliers d鈥檕iseaux aquatiques qui viennent s鈥ébattre dans cette zone humide. Le plumage de certains oiseaux change de couleur en raison de l鈥檌ngestion de mollusques qui leur donne une teinte rosée. La grande richesse naturelle de cette zone permet l鈥檈xistence d鈥檈spèces de plantes et d鈥檃nimaux que l鈥檕n ne trouve nulle part ailleurs dans le pays, parmi lesquelles le poisson préhistorique gaspar considéré comme un fossile vivant. Le Parc est aménagé d鈥檜n bureau d鈥檌nformation, d鈥檜n refuge garde-parcs, de structures d鈥檋ébergement, de sentiers, de toilettes et d鈥檈au potable.

PARC NATIONAL JUAN CASTRO BLANCO

Situé à l鈥橢st de Ciudad Quesada, le Parc National Juan Castro Blanco est encerclé par les districts d鈥橝guas Zarcas, Venecia, Zapote, Laguna, Tapezco, Altamira, Sarchí Norte, Toro Amarillo et Río Cuarto, entre autres. On y trouve des cratères (Fila Chocosuela), des foyers volcaniques actifs (volcan Platanar), des foyers volcaniques éteints (Cerro Vigo, Cerro Pelón), des cônes volcaniques et des collines à la topographie est abrupte. La faune du Parc est très variée : le quetzal, le paon, la chachalaca (espèce d鈥檕iseau de la famille des gallinacées), la pava negra (芦 dinde noire 禄), le calor de monte, le singe, le tatou, le paca, le tapir, en sont quelques exemples. Environ 50 rivières prennent leur source dans le Parc. C鈥檈st le cas de la Lagune de Pozo Verde et certaines des plus hautes cascades du Costa Rica : Toro, Aguas Gatas, Gorrión et Río Claro. Dans le secteur de San José de la Montaña, district de Ciudad Quesada, les aménagements suivants sont à disposition du visiteur : bureau d鈥檌nformation, sentiers, toilettes et eau potable.

STATION BIOLOGIQUE LA SELVA

Située à Puerto Vigo de Sarapiquí, au confluent de deux grands cours d鈥檈au, la Station Biologique La Selva couvre 1600 hectares de forêt tropicale humide et de terres altérées. La faune y est également très variée. On y trouve de grands mammifères comme le jaguar, le puma et le tapir. Des milliers d鈥檈spèces d鈥檃rthropodes y sont actuellement répertoriées ; on a pu recenser plus de 400 espèces d鈥檕iseaux, résidents et migratoires, soit presque la moitié des espèces ornithologiques présentes au Costa Rica. La Selva est l鈥檜n des endroits les plus humides au Costa Rica : en moyenne, 4 mètres de précipitations par an, et ce, durant toute l鈥檃nnée.

La Station a originellement été créée en 1954 par le Docteur Leslie Holdridge, qui a dédié sa propriété à la recherche sur les plantations mixtes dans l鈥檕bjectif d鈥檃méliorer la gestion des ressources naturelles. En 1968, la propriété a été achetée par l鈥橭rganisation pour les Etudes Tropicales, qui l鈥檃 alors transformée en station et réserve biologique privée. Depuis, elle est devenue l鈥檜n des centres de recherche sur la forêt tropicale humide les plus importants au monde.

REFUGE DE VIE SAUVAGE BOSQUE ALEGRE

L鈥檃ccès au Refuge se fait par la localité de Cariblanco, en empruntant un chemin secondaire d鈥檈nviron sept kilomètres, que l鈥檕n peut parcourir à pied, ou de préférence, avec un véhicule double traction. Il s鈥檃git d鈥檜n ensemble lacustre d鈥檕rigine volcanique, constitué par les lagunes de Bosque Alegre, Congo et Hule, entourées d鈥檜ne forêt tropicale humide. En novembre, les eaux de la lagune d鈥橦ule prennent une couleur rouge. Une communauté organisée veille sur les mesures de protection et de conservation du Refuge. Le Refuge est aménagé de sentiers, de toilettes, d鈥檈au potable, et de structures d鈥檋ébergement. Le Refuge compte également un service de guides locaux.

 
 
 
Tourism Companies Access | Privacy Policy
Instituto Costarricense de Turismo
Copyright ©2014 ICT CST Gobierno Digital Centroamerica