A propos du
Costa Rica

Vous êtes ici

Découvrez le Costa Rica avant que vous alliez !

Le Costa Rica est un pays d’Amérique Centrale au potentiel touristique illimité, qui figure parmi les destinations internationales plus visitées. Le tourisme est l’une des principales sources de revenus du Costa Rica. Le Costa Rica est un pays démocratique et pacifique, qui n’a plus d’armée depuis 1949.

Si le pays est petit et ne couvre que 0,03 % de la surface du globe, il abrite, non sans fierté, 5 % de la biodiversité existant dans le monde entier. Les sites protégés et parcs naturels représentent 25,58 % du territoire costaricien.

De plus, cette année 2018 est devenue un pôle d'attraction pour le tourisme. Avec l'ouverture du Centre National des Congrès et Conventions (CNCC), 4 600 personnes pourront être accueillies pour leurs réunions.


Situé à huit kilomètres de l'aéroport international Juan Santamaría et à seulement dix kilomètres de San José, cet espace rassemblera des personnes de différentes origines et cultures afin d'échanger des expériences et de nouvelles affaires.

Le Costa Rica est aussi un pays attractif en matière d’investissement. Il se prête idéalement à l’implantation d’entreprises multinationales, grâce à l'exceptionnel niveau d’éducation de sa population, à la qualité et à la modernité de ses services, et à sa stabilité sociale et politique.

General information

Le Costa Rica est situé en Amérique centrale, territoire uni à l'Amérique du Nord et à l'Amérique du Sud. Il limite au nord avec le Nicaragua et au sud avec le Panama. En raison de sa position, le temps chaud prédomine. Cependant, vous pouvez trouver de nombreux microclimats à travers le pays. Selon les projections de l'Institut national de la statistique et du recensement (INEC), le Costa Rica compte environ 4 890 379 habitants, dont 2 467 829 hommes et 2 422 551 femmes.

Le pays est divisé en sept provinces (San José, sa capitale, Alajuela, Cartago, Heredia, Puntarenas, Guanacaste et Limón), 82 cantons et 484 districts, répartis sur 51 100 kilomètres carrés, soit la taille du pays. C'est une république démocratique, libre et indépendante; la majorité de la population professe la religion catholique, a la liberté de culte et sa monnaie ainsi que sa langue officielle sont respectivement le colon et l'espagnol.

L'une des caractéristiques les plus importantes et reconnues du pays est l'abolition de l'armée, dissoute le 1er décembre 1948 par l'ancien président José Figueres Ferrer, date à laquelle la paix devint l'une des principales caractéristiques du Costa Rica, ce qui le différencie des autres pays d'Amérique centrale qui maintiennent cette méthode de défense.

Le Costa Rica possède 14 symboles patriotiques nationaux qui représentent une partie de l'identité et de la tradition du Costa Rica, parmi lesquels se distinguent: l'hymne national du Costa Rica, les armoiries de la République du Costa Rica, le drapeau national, le cerf à queue blanche (sous-espèce du cerf de Virginie), la Guaria Morada (orchidée mauve Guarianthe skinneri), la marimba, la charrette, le yigüirro (le rouge-gorge couleur d'argile), l’arbre guanacaste (ou oreille cafre, Enterolobium cyclocarpum), les sphères précolombiennes du Díquis, le manati, le flambeau de l'indépendance et les Crestones du parc national Chirripó qui représentent un symbole national de la richesse naturelle du pays.

Langue officielle:

L’espagnol. L’anglais est parlé par une grande partie de la population, dont c’est la deuxième langue.

Religion officielle

Catholique. (Respect de la liberté de culte).

Monnaie officielle

Le Colon (¢)

Division administrative

Le Costa Rica est divisé en sept provinces : San José, Alajuela, Heredia, Cartago, Puntarenas, Guanacaste et Limon. Chaque province se subdivise en cantons, eux-mêmes subdivisés en districts

L’île Cocos, qui figure au Patrimoine mondial de l’humanité, appartient au territoire maritime du pays. Elle se trouve à 548 km de Cabo Blanco, dans l’océan Pacifique. Sa superficie terrestre est de 2 400 hectares, pour 73 100 hectares de superficie marine.

Symboles nationaux

  • L’orchidée pourpre: Guarianthe skinneri (Bateman, 1838). Il a été décrété comme le national le 15 juin 1939.
  • Drapeaux et pavillon: Drapeaux et pavillon : drapeau utilisé pour les actes civils
  • Arbre de Guanacaste: Enterolobium cyclocarpum. Elle a été déclarée comme l’arbre national du Costa Rica, le 31 août 1959.
  • L’emblème national du Costa Rica: promulguée en 5 mai 1998.
  • Yigüirro (oiseau National de couleur d’argile Robin): Turdus grayi. Il a été décrété comme l’oiseau national le 3 janvier 1977.
  • Symbole national du travail: le chariot typique a été décrété comme le symbole National du travail le 22 mars 1988.
  • Hymne national: il a été déclaré symbole national le 15 juin 1949 en vertu du décret-loi no 551. La musique a été écrite en 1852 par le poète Manuel María Gutiérrez et les paroles ont été écrites par José María Zeledón.
  • Le cerf à queue blanche (une des sous-espèces du cerf de Virginie): depuis le 8 juin 1995 et conformément au décret législatif n ° 7497, il a été déclaré symbole national de la faune du Costa Rica.
  • La Marimba: a été déclarée instrument national par excellence par le décret exécutif n° 25114-C du 3 septembre 1996, elle est considérée comme l'instrument musical associé aux festivités populaires les plus diverses du Costa Rica.
  • Le flambeau de l'indépendance: il est déclaré symbole national le 14 septembre 2005 en vertu du décret no 32647-C. Depuis 1964, chaque année, le flambeau traverse l'Amérique centrale en tant que représentation de la liberté et de l'indépendance des peuples centraméricains.
  • Les Crestones du parc national Chirripó: Ils ont été déclarés symbole national par la loi 8943 publiée au Journal officiel n° 170 du 5 Septembre 2011. L'Institut costaricien du tourisme a été autorisé pour les promouvoir en tant qu’attraction touristique du Parc national Chirripó.
  • Le Manati: la loi n° 9264 du 7 Août 2014 et publiée dans le journal officiel La Gaceta n° 183 du 24 Septembre 2014, déclare le lamantin comme symbole de la faune marine du Costa Rica et de l'espoir et intérêt des enfants costariciens pour protéger les ressources naturelles du pays.
  • Les sphères pré-colombiennes: en 2014, l'Unesco a choisi l'ensemble des colonies précolombiennes de caciques avec des sphères de pierre de Diquís comme patrimoine mondial. Le 16 juillet 2014, avec l'approbation de la loi n ° 9265 du 11 août 2014 et publiée au Journal officiel La Gaceta n ° 201 du 20 octobre 2014, l'Assemblée législative du Costa Rica les a déclarées symbole national du pays. Les archéologues estiment que ces pierres ont été localisées par les populations autochtones dans la région située entre 300 av. C. et 300 d. C., mais le travail sculptural n'a pas encore été scientifiquement daté.
  • Le Théâtre national: le 5 février 2018, le président de la République de l’époque, Luis Guillermo Solís, a signé la loi qui déclare le Théâtre national de Costa Rica symbole national du patrimoine architectural et de la liberté culturelle. La loi a été approuvée lors d'un deuxième débat par 40 députés.

Distances, altitudes, diamètres : quelques chiffres

  • 246 km de route entre Puntarenas et Limón
  • 534 km de route entre Peñas Blancas (frontière avec le Nicaragua) et Paso Canoas (frontière avec le Panama)
  • Point culminant : cerro Chirripó, à 3819 mètres au-dessus du niveau de mer.
  • Plus haut volcan : volcan Irazú
  • Cratère volcanique le plus important : le cratère du volcan Poas, avec un diamètre de 1320 m et une profondeur de 300 m

Réseau électrique

Le réseau d’électricité du Costa Rica est géré par l’ICE (Instituto Costarricense de Electricidad).
97 % du pays a accès à l’électricité. La tension est de 110V.

Horaires des administrations

Administrations : de 8h00 à 16h00 du lundi au vendredi.
Banques publiques : de 8h00 à 15h00 du lundi au vendredi.

Horaires du secteur privé

De 9h00 à 18h00 du lundi au vendredi. Les commerces sont, pour la plupart, ouverts le samedi et le dimanche jusqu’à midi.

Le Costa Rica est un pays traditionnellement démocratique, dont le système politique est représenté par trois pouvoirs : l'Exécutif, le Législatif et le Judiciaire. Le Tribunal Suprême des Élections est considéré comme le quatrième pouvoir de la République. Les élections nationales ont lieu tous les quatre ans. Le Président de la République est élu par vote direct et secret.

Capitale : San José

Superficie : 51 100 km²

La culture costaricienne est le reflet du mélange ethnique du pays. La principale influence est l’influence européenne, présente dans la langue officielle - l'espagnol - et dans l'architecture des églises et des bâtiments historiques. L'influence indigène est moins visible, mais elle est notamment présente dans les tortillas, qui font partie de la nourriture typique costaricienne, et dans les céramiques artisanales vendues le long des routes.

On peut également percevoir une influence plus récente, venue des États-Unis, dans beaucoup de domaines et d’endroits, depuis les panneaux d'affichage de cinéma à San José jusqu'aux chaînes de fast food qui prolifèrent dans les villes. L'amour pour la paix et pour la démocratie est un aspect important de l'héritage culturel costaricien : les Ticos aiment rappeler que leur Nation est une exception en Amérique Latine, puisque c'est depuis longtemps le système démocratique et non les dictateurs qui domine la politique.

Les Ticos sont fiers d'avoir derrière eux plus d'un siècle de tradition démocratique et plus d’un demi-siècle sans armée. Cette institution a été abolie en 1948 : l'argent ainsi économisé permet d’améliorer le niveau de vie des citoyens, ce qui a favorisé la paix sociale et contribué à faire du Costa Rica un endroit agréable à visiter.

Le Tico

Les “Ticos”, ainsi que sont également appelés les Costariciens, sont réputés comme étant des gens très accueillants et ont à cœur d’entretenir ce sens de l’hospitalité. Bien éduqués et travailleurs, ils partagent volontiers leur sourire et sont toujours prêts à tendre la main. Conscients des spécificités de leur terre, ils sont généralement très enclins à guider les visiteurs perdus, allant quelquefois jusqu’à leur expliquer certaines mœurs qui peuvent paraitre surprenantes à un étranger pour leur rendre le séjour aussi agréable que possible. On dit souvent que les Ticos sont la plus grande richesse de cette nation ; quiconque expérimente leur amitié et leur spontanéité en est rapidement convaincu.

Géographie et climat

Le pays compte plusieurs régions “élevées”, dont l’altitude varie de 1 000 à 2 000 mètres. La cordillère de Guanacaste, la cordillère Centrale et la cordillère de Talamanca sont les principales régions montagneuses du Costa Rica. Le pays abrite également plusieurs volcans (volcan Arenal, volcan Irazú, volcan Rincón de la Vieja et volcan Turrialba). Sa montagne la plus haute est le Cerro Chirripó, qui culmine à 3 819 m. Le Costa Rica possède aussi de longues côtes sur deux océans, l'Atlantique et le Pacifique, ainsi qu'un grand nombre de rivières qui attirent les spécialistes du kayak et des rapides du monde entier.

Climat

Dans son ensemble, le climat du Costa Rica est très agréable tant en saison sèche, de décembre à avril, que pendant la saison des pluies, de mai à novembre. Lors de la saison des pluies, il fait généralement beau le matin et om pleut l'après-midi.

Le climat du Costa Rica est un climat tropical avec une température moyenne de 22º C (72º F), plus élevée dans les régions côtières. Les changements de température sont constants et, dans un pays où les distances sont relativement courtes, il n'est pas rare de s’en apercevoir plusieurs fois au cours d’une même journée. De par sa localisation géographique, ses conditions climatiques, la présence de cordillères, de montagnes et de vallées, le pays compte différents microclimats donnant naissance à différents types de végétation.

Plusieurs catégories de climats se distinguent :

  • Le climat de páramo : de 3 000 à 3 100 m d'altitude avec des températures pouvant atteindre 0ºC
  • Le climat tempéré chaud : au dessus de 1 500 m d'altitude, avec des températures oscillant entre 14º C et 18ºC.
  • Le climat tropical humide : jusqu'à 1 100 m d'altitude, avec des températures comprises entre 25º C et 26ºC.
  • Le climat tropical : climat de saison sèche, avec des températures entre 26ºC et 27ºC.
  • Le climat de vallées : entre 1 000 et 1 100 m d'altitude (comme dans la Vallée Centrale), avec des températures oscillant entre 14ºC et 18ºC.
  • Grâce à ces mêmes caractéristiques climatiques et topographiques, différents types de forêts se développent au Costa Rica : la forêt nuageuse, la forêt pluvieuse, la forêt sèche et la forêt de transition.

La richesse du Costa Rica repose en grande partie sur la diversité culturelle de sa population. Tout au long de son histoire, la population indigène préhispanique a été rejointe par d’autres vagues d’immigrants, qui se sont établis sur le sol costaricien et l’ont considéré comme leur terre natale.

On y trouve aujourd’hui, aux côtés des habitants métis majoritaires, une grande variété de groupes ethniques et de colonies d’immigrants qui ont apporté leur propre héritage culturel, comme les descendants africains, les Chinois, les Libanais, les Italiens, mais également les peuples indiens Bribri, Cabécar, Maleku, Teribe, Ngöbe, Huetar et Chorotega.

Communications

Le Costa Rica possède l’un des systèmes de télécommunications les plus avancés d'Amérique Latine, avec un service de téléphone et de télécopie présent partout dans le pays. De plus en plus de commerces et de particuliers sont également connectés à internet. Pour appeler au Costa Rica - ou pour envoyer un fax - le préfixe du pays est le 506.

Le pays possède aussi un service postal ainsi que plusieurs entreprises de courrier privées. Les principaux hôtels de San José et de sa région proposent la télévision par câble ou par satellite, avec des chaînes internationales et notamment européennes ou américaines. On trouve aussi des journaux et des magazines étrangers dans les magasins et les établissements hôteliers proches de la capitale.

Transports

Il est facile de voyager à travers le Costa Rica, où les transports publics sont très bon marché. Des services d’autobus desservent également la plupart des villes et villages du pays. Les cars qui relient entre elles les principales destinations touristiques sont confortables et de grande qualité.

Les taxis sont très répandus et peu chers. L’avion reste le moyen le plus rapide de voyager entre deux lieux : plusieurs compagnies aériennes assurent des vols réguliers et quotidiens vers et depuis les principales destinations touristiques. On compte également de nombreuses entreprises de location de voitures, dont la plupart proposent des véhicules tout-terrain ou 4x4.

Aéroports

Il existe également des pistes d'atterrissage destinées aux vols intérieurs dans différentes villes, comme à Limón, Tortuguero, La Fortuna, Tamarindo, Samara, Tambor, Quepos, Palmar Norte, Golfito et San Vito.

Autres aéroports importants sont :

  • L’aéroport international de Daniel Oduber Quirós au Libéria, Guanacaste.
  • Tobías Bolaños à Pavas, aéroport de San José (intérieur).
  • Il y a aussi les pistes d’atterrissage pour les vols intérieurs en différents endroits du pays comme : Limón, Tortuguero, La Fortuna, Tamarindo, Samara, Tambor, Quepos, Palmar Norte, Golfito et San Vito

A) Voies navigables

Les plus importantes voies navigables du pays, utilisées pour le transport mais également à des fins touristiques, sont les suivantes :

  • Les canaux de Tortuguero et Barra del Colorado, dans le nord de la région Caraïbes
  • La rivière Sarapiquí, dans le nord
  • La Matina River, dans la région centrale des Caraïbes
  • Une partie du fleuve San Juan, sur la frontière avec le Nicaragua
  • Le Rio Frio et les lagunes de Caño Negro (Los Chiles), dans le nord
  • La rivière Sierpe, dans le sud
  • Le fleuve Tempisque, dans le golfe de Nicoya
  • Pacuare, Reventazón, Chirripó Caraïbes, Star et Sixaola, dans les Caraïbes
  • Grande de Tárcoles, Coto, Chirripó et Parrita, dans la région du Pacifique

B) Aéroports

Le principal aéroport du Costa Rica est l'aéroport international Juan Santamaría, situé à Alajuela, à seulement vingt minutes de San José. Le pays compte d’autres aéroports importants : l'aéroport International Daniel Oduber Quiros, à Liberia (Guanacaste), et l'aéroport Tobías Bolaños à Pavas (San José), pour les vols intérieurs.

Il existe également des pistes d'atterrissage destinées aux vols intérieurs dans différentes villes, comme à Limón, Tortuguero, La Fortuna, Tamarindo, Samara, Tambor, Quepos, Palmar Norte, Golfito et San Vito.

C) Voies Terrestres

Le pays est bien desservi par les voies terrestres. La principale route du Costa Rica est la route interaméricaine, qui relie les deux côtes de Peñas Blancas à Paso Canoas. Elle est également la route la plus haute du pays, avec une altitude de 3 200 m dans le secteur de la Cerro de la Muerte.

Santé

Malgré sa petite taille et son statut de pays en voie de développement, le Costa Rica a réussi à se placer parmi les pays d'Amérique Latine affichant le meilleur indice de développement humain.

La Caisse Costaricienne de Sécurité Sociale (CCSS) est une institution de service public ayant permis d'importantes avancées en matière de santé, de retraites et de sécurité sociale. Cette institution assure la couverture et les prestations – intégrales - de services de santé via deux types d’assurances :

  • l’assurance de couverture générale, avec un service couvrant 100% de la population
  • l’assurance de couverture contributive, avec 86,8% d'assurés.

Le Costa Rica est le pays d'Amérique Latine ayant l'espérance de vie la plus élevée (77,75 ans) ainsi qu'un des pays ayant le taux de mortalité le plus bas : 10,82%. De grands progrès ont également été réalisés en matière de prévention et de contrôle prénatal.

Éducation

Le Costa Rica s'est distingué par les efforts d'investissements réalisés en matière d'éducation publique par les divers gouvernements successifs. Le pays compte près de 6 147 écoles et collèges et plus de 50 universités.

L'Université du Costa Rica fut la première et la seule institution d'éducation supérieure jusqu'en 1971, date de la fondation de l'Institut Technologique du Costa Rica.

Furent ensuite fondées l'Université Nationale d'Heredia (UNA) en 1973, l'Université Etatique à Distance (UNED) en 1977, et, en 1979, la première institution privée : l'Université Autonome d'Amérique Centrale (UACA), laquelle, à partir de 1986, a ouvert la voie à l'implantation d'une grande quantité d'université privées dans le pays.

Banques et argent

On compte à San José une grande quantité de banques publiques et privées, tandis que toutes les localités de taille moyenne comptent au moins une agence bancaire. La monnaie officielle du Costa Rica est le colón. En outre, on accepte les dollars dans presque tous les hôtels et restaurants. Il est possible de changer des dollars et des chèques de voyage dans les banques et les hôtels. Les principales cartes de crédit sont largement acceptées.

Horaires des administrations et des commerces

Les services publics (hors hôpitaux) fonctionnent en général de 8h à 16h, tandis que les banques sont ouvertes jusqu'à 15 ou 18h (quelques-unes jusqu'à 21h). Les magasins sont pour la plupart ouverts de 9h à 19h. Quelques commerces ferment toutefois à l'heure du déjeuner, entre 13h et 14h.

Économie

On se rend rapidement compte que l'agriculture est à la base de l'économie costaricienne. Historiquement, le café a été la source de devises la plus importante de Costa Rica - qui produit l’un des meilleurs cafés du monde -, mais les produits dits “non traditionnels” ont pris de plus en plus d’importance au cours des dernières années.

Le deuxième produit traditionnel le plus produit est la banane, dont les plus grandes exploitations sont concentrées dans la zone Atlantique du pays. D'autres produits occupent une place essentielle dans l’économie costaricienne, comme l'ananas, le sucre, l'orange, le riz et les plantes ornementales.

Fêtes & jours fériés

Bien que les administrations et les banques restent fermés les jours fériés, ce n'est pas un inconvénient pour les voyageurs qui peuvent changer de l'argent et des chèques de voyage dans leurs hôtels (Attention : ne changez surtout pas d'argent dans la rue). La quasi-totalité des commerces reste toutefois fermés plusieurs jours de l’année comme à Noël, au 1er janvier et au cours des deux ou trois derniers jours de l'année, ainsi que le jeudi et le vendredi de Pâques.

Quelques festivités sont particulièrement attractives pour les visiteurs, comme la semaine entre Noël et le Jour de l’An à San José. La Province de Guanacaste célèbre quant à elle une fête folklorique pendant une semaine, en commémoration de l'Annexion de Guanacaste (le 25 juillet). Autre fête pleine de couleur : le Carnaval, célébré au port de Limón - sur la côte des Caraïbes - la semaine du 12 octobre.

Organiser Votre Voyage au Costa Rica

Logo