Conseils aux
voyageurs

Vous êtes ici

Pour un voyage sûr et agréable

1.Le Costa Rica dispose d’une large variété d’hôtels pour tous les budgets, depuis les hôtels boutique, villas, lodge, bed&breakfast jusqu’aux hôtels de luxe et complexes formule tous compris ; cela étant, la plupart de ces hôtels sont petits et ont généralement peu d’espace disponible, notamment en haute saison touristique (décembre-mars). Planifiez votre voyage en avance, deux mois avant en période basse et six mois avant en haute saison. Vous vous assurerez ainsi d’avoir un hébergement qui fera que vos vacances soient inoubliables.

2.Il est toujours mieux de voyager léger. Essayez d’emporter le strict nécessaire, des vêtements légers, facile à sécher et à laver à la main en cas d’urgence. Certaines compagnies aériennes et tour-opérateurs appliquent des restrictions quant au poids des bagages et il est probable que vous deviez transporter votre bagage d’un lieu à un autre, nous vous recommandons donc de voyager avec le nécessaire.

3.Emportez dans votre bagage tous les médicaments dont vous pourriez avoir besoin si vous suivez un traitement médical puisque certains médicaments au Costa Rica requièrent une ordonnance médicale certifiée.

4.Le Costa Rica demande un visa pour certains pays, nous vous conseillons donc de vérifier la liste des pays avant d’acheter votre billet afin d’être sûr des conditions d’entrée dans le pays. Il est important de vérifier les conditions de visa selon le pays émetteur indiqué sur votre passeport et non nécessairement le lieu de résidence.

5.Pour toute personne de nationalité étrangère entrant dans le pays, un billet de sortie sera demandé ; la durée de séjour permise varie selon le pays d’origine et le critère de l’officiel de migration qui vous recevra à votre entrée. Une fois dans le pays, il est conseillé de faire une photocopie du passeport avec le tampon d’entrée et l’avoir avec vous à tout moment durant votre voyage au Costa Rica et ainsi ne pas avoir à emporter le passeport durant les excursions ou autres activités.

6.Les impôts représentent 13% de l’achat et sont toujours inclus dans le prix final. Dans les restaurants et hôtels, l’impôt et le service sont inclus dans le prix final ; cela étant, si vous avez apprécié le service et souhaitez laisser un pourboire, il sera le bienvenu. Depuis 2016, la taxe de sortie du pays est comprise dans la plupart des billets d’avion. Dans le cas où la taxe de sortie n’est pas dûment stipulée dans le billet d’avion, il faudra payer 29 USD par personne, en dollars US, en colones ou par carte de crédit ou de débit.

7.Le Costa Rica est un pays sûr même s’il y a des cas de vol dans plusieurs sites du pays, notamment dans les zones touristiques. Il est donc recommandé d’être en alerte à tout moment, de ne pas laisser vos affaires sans surveillance, d’éviter de marcher seul dans la rue tard le soir et d’éviter d’entrer dans des zones qui paraissent peu sûres. En règle générale, n’emportez pas en voyage des objets onéreux ou d’une grande valeur sentimentale qui peuvent être perdus ou volés. L’Institut Costaricien du Tourisme a créé avec la police une sous-division appelée police touristique qui compte plus de 250 policiers dont l’objectif principal est de maintenir l’ordre et la sécurité dans les zones touristiques du pays. Si vous avez une question ou un doute, n’hésitez pas à faire appel à eux.

8.Le système de santé du Costa Rica est très bon, tant le privé que le public. En général, les conditions de santé du pays sont très bonnes même s’il existe de petits foyers de dengue, chikungunya et Zika. Il est recommandé d’avoir les vaccins de base d’hépatite A et B, la rage et le tétanos avant votre voyage. Le gouvernement du Costa Rica exige le vaccin contre la fièvre jaune si vous venez de pays d’Afrique, du Venezuela, de Colombie, d’Equateur et du Brésil. Le vaccin doit avoir été effectué au moins 10 jours avant la date du voyage.

9.Dans tout le pays, l’eau du robinet est potable. Cependant, il est recommandé aux visiteurs de boire de l’eau en bouteille dans la zone du Caraïbe pour éviter la maladie du voyageur qui pourrait affecter votre voyage.

10.Au Costa Rica, il est facile de trouver des restaurants, sodas, cafés et boulangeries. L’offre gastronomique est assez variée et comprend des options nationales comme internationales. Normalement, le déjeuner a lieu entre midi et 15h et le diner de 18h à 21h, certains restaurants ferment donc la cuisine entre 15h et 18h.



Prévenons les noyades en mer

Saviez-vous qu’il existe une application mobile pour surveiller les vagues et les marées?

L'application "MIOCIMAR" contient des prévisions à sept jours sur les courants de retour, les conditions des vagues et de la mer. Ces prévisions sont divisées en catégories et couleurs (vert, jaune et rouge) qui communiquent les niveaux de précaution que les baigneurs devraient avoir. Les prévisions sont mises à jour toutes les six heures.

Vous pouvez la télécharger gratuitement sur Play Store pour Android ou sur l'App Store pour iOS. L’application est disponible en anglais et en espagnol.

Pour ce lancement, l’ICT a fait un travail conjoint avec l’Université du Costa Rica (UCR) pour étendre le champ d’application de la version 3.0 de l’application développée par la compagnie costaricienne IMACTUS.

La ministre du Tourisme, María Amalia Revelo, a déclaré que cette application est un outil qui facilite prendre l’habit de vérifier les conditions de l'état de la mer à partir d'un téléphone portable. Cette application permet d’emmener au 21ème siècle des informations préventives.

Pour sa part, Rodney Mora, coordinateur du module d'information océanographique (MIO) du Centre de recherche en sciences marines et en limnologie (CIMAR par ses sigles en espagnol) de l’UCR, a ajouté que "cette alliance entre deux institutions unit les efforts sur un thème commun: la prévention de menaces marines côtières. Les beautés offertes par nos plages et nos mers n’évitent pas que les touristes nationaux et étrangers échappent des risques lors de la visite des plages ou des promenades en mer. Des informations gratuites sur les conditions de la mer et accessibles via une application mobile (MIOCIMAR) sont accessibles à tous. "

Campagne “Regresemos a salvo a la orilla”

L’ICT a également lancé une campagne de publicité numérique qui veille à protéger des vies tout en appelant à la prévention, en particulier avant la Semaine Sainte, lorsque le nombre de visiteurs sur les plages augmente.

Un audiovisuel qui rassemble les témoignages de Pablo Madrigal qui s’est presque noyé à Playa Grande à Guanacaste en janvier dernier, fait partie de la campagne qui sera promue d’aujourd’hui à la fin du mois de juillet, et sera diffusée sur des plateformes numériques, dans les panneaux d’affichage près des plages, dans les bus et les médias écrits, y compris une invitation à télécharger l'application MIOCIMAR.

Vous pouvez voir la campagne ici: https://www.youtube.com/watch?v=2sfellxeQ3E&feature=youtu.be

Accord avec la Croix-Rouge

De plus, l’ICT et la Benemérita Cruz Roja Costarricense ont signé un accord qui permettra d’embaucher au moins 20 sauveteurs au cours du second semestre de 2019 pour trois plages subissant une forte moyenne de noyade par submersion: Manuel Antonio, Ballena, Cocles-Manzanillo.

L’objectif est d’améliorer la capacité d’intervention en cas d’incidents en mer impliquant des baigneurs.

Programme de sauveteurs

Un programme de secours sera également mis en place prochainement sur les plages les plus dangereuses du pays. Ce programme sera défini par les statistiques de l'Agence d'enquête judiciaire (OIJ), des études universitaires, l'expérience de la Croix-Rouge et les efforts spécifiques déployés par les gouvernements locaux pour une solution à ce thème.


Organiser Votre Voyage au Costa Rica

Logo